Pura Vida Costa Rica !

Nous quittons San Francisco et les amis pour l’Amérique centrale, dernière étape de notre tour du monde. Initialement, nous avions prévu, pendant un mois et demi de parcourir le Costa Rica, le Panama et le Nicaragua. Nos billets d’avion, arrivant et repartant de San José au Costa Rica et la fatigue commençant à se faire sentir après 6 mois de vadrouille (oui oui c’est possible), nous décidons finalement de nous limiter au Costa Rica et Nicaragua. Tant pis pour le Panama ! 

En arrivant à San José, nous retrouvons la chaleur (qui nous avait bien manqué à San Francisco)… mais nous sommes surpris par les prix, plutôt élevés, qui sont ici pratiqués. A titre d’exemple, notre chambre avec salle de bain (enfin une douche froide et toilette) coûte 40$ la nuit. Alors que ce même type de chambre nous coûtait 5$ en Asie. On nous avait prévenu mais le porte-monnaie en prend un coup surtout en cette fin de voyage! La ville de San José ne présente pas un grand intérêt mis à part quelques anciens bâtiments à l’architecture locale. san-jose.jpg

Nous serons marqués par l’omniprésence policière et la forte influence américaine. En effet, on ne compte plus le nombre de fast food dans cette ville, le dollar est quasiment devenu la monnaie locale et tout le monde nous parle en anglais ! Nous ne sommes pas des américains avec des dollars pleins les poches, nous voulons parler espagnol et payer en colon (monnaie locale) ! Nous nous rendrons également au volcan Irazu, situé à quelques kilomètres de la capitale. On s’attendait à faire une petite randonnée sur le volcan. Et bien non ! Ici tout est balisé, nous n’avons qu’à suivre le chemin pour voir le petit lac formé par le volcan.volcan-irazu-4.jpg

Nous souhaitons rejoindre Quepos afin de nous rendre au parc national Manuel Antonio. Suivant les conseils du Lonely Planet (la prochaine fois on vérifiera nos informations !), nous nous rendons à la gare de bus devant nous emmener à destination. Nous apprenons que les bus pour Quepos ont changé de gare et le nouveau terminal se trouve à 8 km. Tant pis, nous choisissons de partir pour Jaco. Située sur la côte pacifique, la chaleur est étouffante. Cette destination ne nous plait pas vraiment, trop de « surfeurs-crados » à notre goût ! Elle nous permettra tout de même de nous rendre au parc Manuel Antonio où nous pourrons admirer des  paresseux, iguanes, singes à tête blanche et admirer de beaux points de vue sur le Pacifique. parc-manuel-antonio-paresseux.jpgparc-manuel-antonio-iguane-2.jpgparc-manuel-antonio-singes-a-tete-blanche.jpgparc-manuel-antonio.jpg

Le Costa Rica disposant d’une faune et d’une flore assez exceptionnelle, l’écotourisme se développe de plus en plus et il compte de nombreux parcs nationaux protégés. Le recyclage est également très prisé et assez stricte, bien plus qu’en France !

Nous quittons Jaco sans regrets pour nous rendre dans la région de Monteverde. Nous serons charmés par le village de Santa Elena. Ici, l’air est plus respirable. Nous irons admirer les vallées vertes en s’offrant un tour en Canopy, équivalent de nos accro branches mais uniquement constituées de tyroliennes, allant jusqu’à 1 kilomètre de long. Sensation garantie ! Cela faisait également partie de nos missions tour du monde, vous pourrez donc en savoir plus dans l’onglet spécifique du blog. monteverde-canopy-2.jpgNous randonnerons également dans la réserve Santa Elena à la quête de l’oiseau précieux (au plumage bleu-vert): le Quetzal, que nous réussirons à trouver !reserve-santa-elena-quetzal.jpg

Après ces parcs nationaux, nous partons à la découverte des volcans Arenal et Tenorio en posant nos sacs à La Fortuna. Cette ville située au pied du volcan Arenal est plutôt agréable. Olivier y croisera même un ancien collègue de chez Mazars en vacances dans les environs. Le monde est petit ! Le volcan Arenal s’est éteint il y a un an et demi (même si les tours operator ont laissé les photos du volcan avec la lave laissant croire aux touristes que celui-ci est encore en éruption). Nous ferons l’ascension du Cerro Chato permettant d’admirer le lac formé par le volcan, sous une chaleur très très humide.la-fortuna-3.jpgcerro-chato.jpg Le volcan Tenorio devait nous permettre de découvrir une cascade et une rivière d’un bleu incroyable mais la pluie s’en est mêlée ! Nous avons marché durant près de 3h sous la pluie avec quelques bons centimètres de gadoue collés à nos chaussures pour voir une eau plutôt maronnasse... Quelle déception !parc-national-tenorio-cascade.jpg

Après ces étapes humides et pluvieuses, nous décidons de rejoindre le Nicaragua, apparemment moins onéreux et un peu plus chaud ! Nous mettrons 2 jours pour rejoindre San Juan Del Sur en bus locaux. Le passage de la frontière se fera sans trop de difficultés… Des chauffeurs de taxis nous colleront aux baskets, même une fois nos sacs dans le bus… Arrivés à San Juan del Sur, nous savourons cette étape plage : bienvenido a Nicaragua!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site