Le centre du Vietnam

>

 Hoi An

 Nous quittons Nha Trang en bus de nuit. Ce dernier est assez confortable puisque ce sont de véritables couchettes qui sont installées dans le bus.

 L’arrivée à Hoi An est pluvieuse… Une semaine auparavant, la région a subi de grosses inondations : 2 mètres d’eau sont entrées dans les maisons. La chambre de notre hôtel en porte encore les traces avec sa forte odeur d’humidité. Malgré la pluie, nous décidons de partir visiter la ville, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999. Nous avons trouvé cette ville charmante et ce, même avec la pluie ! Nous visitons d’anciennes maisons habitées par les familles depuis plusieurs générations. Nous aurons la chance de rencontrer un vietnamien parlant parfaitement le français qui nous a fait visiter sa maison et passé plus d’une heure avec nous à nous parler du Vietnam dans les années 50 lors de la présence française. Cette rencontre fut très enrichissante, notamment sur l’histoire de ce pays.

Pour dîner, nous décidons de nous rendre dans un petit restau isolé mais décrit par le Lonely comme y faisant une cuisine vietnamienne familiale! Malheureusement, la présence d’un rat dans les cuisines va vite nous refroidir et nous couper l’appétit surtout celui d’Olivier !

 Le mauvais temps persistant, nous décidons de quitter la ville dès le lendemain matin pour  nous rendre vers Hué, ville située plus au nord.

 Une ancienne capitale :  Hué

La ville d’Hué, également classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1993, est célèbre pour avoir été la capitale des empereurs Nguyen du 18e au 20e siècle. Nous découvrons ainsi la citadelle et sa cité interdite. Si ce lieu est sublime, nous avons vraiment l’impression que la ville est coupée en deux. D’un côté la citadelle (ville musée) et de l’autre côté du fleuve Han la ville moderne où toute la vie se déroule.

Le lendemain, nous décidons de nous rendre dans la zone démilitarisée du Vietnam qui fut, malgré son nom, la zone la plus bombardée durant la guerre du Vietnam. Nous avons pu visiter les tunnels de Vinh Loc, construits par les vietnamiens pour y vivre durant les bombardements. Cette vie souterraine pendant la guerre contre les Etats-Unis est impressionnante, un vrai village reconstitué sous terre avec ses 3 niveaux allant jusqu’à 23 mètres sous terre. La hauteur à l’intérieur des tunnels est limitée et il faut parfois se plier en deux pour entrer dans ces galeries. Et oui nous n’avons pas la même morphologie que les vietnamiens !

Hué possède également de très bonne spécialité culinaire avec ses galettes de riz : les Banh Xeo… Un vrai délice !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site